bacs-recyclageCollecte des déchets verts

 

La collecte en porte à porte s’effectue de la semaine du 15 mars à la semaine du 15 novembre incluses.

Le camion de collecte passe 1 fois par semaine sur toutes les communes de la CCPE.

 

LES CONSIGNES DE COLLECTE

  • Les feuilles et les tontes doivent être mises uniquement dans des bacs roulants avec couvercle adaptés au système de levée de container, avec une capacité maximale de 360 l.
  • Les branchages et grosses tailles de haies doivent être présentés en fagots. Ceux-ci doivent avoir une longueur maximale de 1,20 mètre et de pas dépasser 25 kg en poids.

 

Les règles de collecte

1 Sortir son bac la veille au soir du jour de collecte à partir de 18h.

2 Placer son bac avec les poignées côté route.

3 Seul le conteneur conforme aux consignes de collecte sera collecté. Les autres bacs ne le seront pas.

4 Une fois la collecte effectuée, rentrer le plus tôt possible son bac afin de faciliter le passage des piétons.

 

Calendrier de collecte des déchets verts

 

JARDINER AU NATUREL

La Communauté de Communes de la Plaine d’Estrées a toujours des composteurs en stock que vous pouvez venir acheter.

Pour cela il vous suffit d’appeler le 03 44 41 31 43 afin de le réserver et de convenir d’une date pour venir le chercher.

Pour vous aider à faire votre propre compost, la Communauté de Communes met à votre disposition un petit livret au moment du retrait du composteur.

Pour ceux qui ont déjà un composteur chez eux et qui ont besoin de quelques conseils, vous les trouverez sur cette page de notre site internet.

QUELQUES CONSEILS IMPORTANTS

Faire du compost chez soi présente de nombreux avantages :

  • Enrichir son sol naturellement.
  • Limiter les allers-retours en déchetterie.
  • Limiter les arrosages.
  • Réduire les odeurs de sa poubelle et la sortir moins souvent.
  • Favoriser la biodiversité.
  • Limiter le coût de gestion des déchets pour la collectivité.
  • Réduire l’entretien.
  • Réduire le poids de sa poubelle de déchets verts et celle d’ordures ménagères.
  • Réduire l’achat d’engrais.
  • Eviter la pollution du sol et de l’eau.

Pour réussir un bon compost et optimiser le processus, il faut fournir les conditions idéales aux micro-organismes transformant les matières.

Conseils et dosages :

Mélange des contraires :

  • 1/3 de déchets verts et 2/3 de déchets bruns.
  • 50 % de déchets fins / 50 % de déchets grossiers.

 

Un peu d’eau mais pas trop !!

  • Si en pressant le compost, de l’eau s’écoule, c’est qu’il est trop humide : ajouter des éléments secs (déchets bruns).
  • S’il s’effrite, ajouter des déchets verts ou arroser un peu.

Aérer

  • Mélanger le plus régulièrement possible le compost pour avoir une bonne aération.

COMMENT ET QUAND UTILISER SON COMPOST ?

Le compost jeune, de 4 à 6 mois, est à utiliser en surface grâce à son fort pouvoir fertilisant mais quelques précautions sont à prendre :

  • Ne jamais l’enfouir
  • Ne l’utiliser que pour des plants déjà bien développés et exigeants en matières organiques.

Le compost mûr, de 9 à 12 mois, est prêt pour toute utilisation (surface, semis, rempotage).

RECETTE ALTERNATIVE

Le mélange avec la terre est très important pour avoir un bon résultat. Pour cela mettre 1/3 de compost mûr et 2/3 de terre.

Vous souhaitez éviter l’utilisation des produits chimiques dans votre jardin, voici quelques idées d’alternatives pour jardiner naturellement et économiquement.

1-   Pour remplacer les insecticides :

  • les coccinelles et le savon noir sont très utiles contre les pucerons,
  • les cendres contre les limaces,
  • installer des nichoirs pour les oiseaux, ils vous débarrasseront des insectes naturellement.

2-   Pour remplacer les herbicides :

  • désherbeur thermique, toile géotextile, paillage, cendres de cheminées ou chaux sont très utiles contre la mousse dans l’herbe,
  • l’eau bouillante ou l’eau de cuisson de pâtes ou légumes peut être utilisée contre les mauvaises herbes.

3-     Privilégier des espèces qui ont besoin de moins d’attention et plus résistantes aux maladies :

  • les plantes locales, à pousse lente et/ou économes en eau,
  • les plantes adaptées à la nature de votre sol, à l’exposition et au climat de votre région,
  • les prairies fleuries sur certaines zones de votre jardin, pour favoriser la pollinisation et réduire les déchets de tonte,
  • les haies champêtres plutôt que des haies de thuyas.

4-     Fabrication de purin d’orties maison :

Matériel et ingrédients :

  • Orties
  • Eau
  • Bac, seau ou bidon (sauf en métal)

Dosage :

  • Pour fabriquer un engrais :
  • 1 kg d’orties pour 10 l d’eau.
  • Pour fabriquer un répulsif :
  • 1 kg d’orties pour 20 l d’eau.

Fabrication :

  • Laisser macérer 1 à 2 semaines en remuant tous les deux jours environ.
  • Filtrer la solution (les résidus d’orties peuvent aller dans le composteur).

Mode d’emploi :

  • En engrais : diluer dans l’eau à 10-20 % et arroser la terre.
  • En répulsif : pulvériser sur les plantes.