Longueil Sainte Marie

Alliance d’un village historique rural avec la modernité

Longueil-Sainte-Marie et ses Héros

Longueil-Sainte-Marie est l’une des plus importantes communes du canton d’Estrées-Saint-Denis. Elle fut autrefois le théâtre d’événements qui ont laissé des traces dans l’histoire.

En 1102, Philippe 1er confirme les Chanoines de Saint-Corneille de Compiègne dans les droits qu’ils détenaient à Longueil-Ste-marie. Les religieux firent construire un château fort dont les restes subsistent encore près de l’église. C’est ce lieu que défendit avec tant d’héroïsme, le Grand Ferré.

En 1358, ce paysan bûcheron de Rivecourt, prit la relève de Guillaume Laloue mort au combat, pour donner la victoire aux paysans dans la lutte qui les opposait aux Anglais. Mais ce dernier s’échauffa tant lors du dernier combat qu’il fut pris de fièvre et dut s’aliter à Rivecourt. Le croyant incapable de se défendre, les Anglais envoyèrent douze hommes d’armes pour le tuer. Le «Grand Ferré» trouva encore la force de quitter son lit, sortit dans la cour, s’adossa au mur et attendit l’attaque. Cinq anglais furent tués, les autres s’enfuirent. Le «Grand Ferré» rentra dans sa demeure et peu de jours après, notre héros mourait. Une statue a été érigée en sa mémoire sur la place de Longueil-Ste-Marie en 1889.

La commune s’est appelée Longogilum en 877, puis Longueil la Montagne sous la révolution française.La commune a absorbé la commune du Bois d’Ageux à la révolution et la commune de Rucourt en 1825.

Son développement au fil des ans 1800 – 1980

Dans la phase d’industrialisation de la france, une première ligne de chemin de fer ParisNord – Jeumont est construite en 1848. Elle crée une coupure entre le village et les terres fertiles agricoles et le sud marécageux et peu fertile. 40 ans plus tard est construite la ligne Paris Nord – Estrées dans un axe Nord – Sud. cette ligne a été reconvertie en piste cyclable dans les années 2000.

Longueil – Ste – Marie commune de 1695 habitants, d’une superficie de 1700 ha, fut très tôt, un lieu de passage et de fortes activités liées naturellement aux activités agricoles.Au début de ce siècle, nous ytrouvons une râperie, une féculerie, deux sucreries, une brasserie, une usine d’engrais et une coopérative agricole avec ses silos.
Les hommes et les marchandises circulent de plus en plus. Les chemins des Flandres sont remplacés par l’autoroute A1, qui traverse la commune du sud au nord. Les chemins du bord de l’Oise sont remplacés par une voie industrielle (CD 200) avec accès à l’autoroute.

Mécanisation et rationalisation du milieu agricole, provoquent la disparition des sucreies, râperie, féculerie, brasserie et de centaines d’emplois.

Simultanément, l’installation d’unités de production ( BIC, tuilerie, charpente bois, préfabrication de dalles béton, affinerie d’aluminium), et de PME dynamiques, crée environ 500 emplois.
Les années 80 voient les carrières de sables alluvionnaires se développer dans toute la partie sud de la ligne ferroviaire. La plupart des extractions laissent placent à des étangs sur lesquels se développent une diversité d’activités: pêche, nautisme, baignade, jet – ski,…

La Z.A.C. Paris Oise de Longueil – Sainte – Marie

La partie sud du village ayant été livrée aux carriers, le Conseil Municipal se devait de réfléchir au devenir de ce secteur. C’est donc tout naturellement qu’il en réservera une partie à une zone d’activités lors de l’ouverture du péage de Longueil-Ste-Marie.
La ZAC créée en 1992 voit l’installation de DANZAS et STOCK ALLIANCE en 1994, FAURE ET MACHET en 1998, CODIFRAIS en 1999, l’ouverture d’un centre routier poids lourds étant prévue au deuxième semestre 2000.

Améliorer le quotidien de tous

La Commune de Longueil-Ste-Marie possède un tissu associatif très important. Une quinzaine d’associations très dynamiques offrent à tous des activités culturelles, sportives, tout au long de l’année.

La municipalité a porté une attention particulière à la préservation de son patrimoine et de nombreux travaux ont été réalisés ces dernières années pour améliorer la vie quotidienne (renforcement de réseaux, voieries, etc..) et pour développer les équipements publics et sportifs (création d’une base de loisirs, d’un terrain de foot, acquisition d’un centre de loisirs avec couverture d’un court de tennis, création de deux classes, etc…).
La démographie maîtrisée permet à Longueil-Ste-Marie de conserver son identité de village rural.