Rivecourt aujourd’hui

Les habitants d’aujourd’hui travaillent principalement à Compiègne, Roissy et Paris. Les enfants de la commune en âge scolaire sont accueillis dans l’école de regroupement située à Longueil Sainte Marie.
De jeunes couples s’installent dans la commune, le nombre de jeunes enfants augmente. Des projets de lotissements futurs amèneront à moyen terme une augmentation significative de la population et donc une nouvelle dynamique du village.
L’agriculture a laissé la place, en grande partie, à l’exploitation des granulats. Les plans d’eau qui en résultent seront aménagés dans le cadre d’un développement durable alliant zone d’atténuation de crues, espace de loisirs nautiques doux et terrain d’observation ornithologique.

Entreprise et artisanat

L’Entreprise est représentée par l’entreprise Varenne-Chimie, une petite usine de conditionnement de produits chimiques et de produits pharmaceutiques, employant une dizaine de personnes, installée dans les dépendances du château.
Un artisan peintre, un plombier chauffagiste, un salon de coiffure et un SPA sont installés sur la commune.

Tourisme

Rivecourt a des atouts sur le plan du tourisme. Le village se coule le long des collines boisées, ses rues en pente douce, ses maisons anciennes, de caractère, lui donnent beaucoup de charme et il fait bon y vivre. La piste cycliste du territoire de la communauté de commune de la Plaine d’Estrées le traverse, passe entre les deux plans d’eau : les Quinze-Mines et le Petit Pâtis, puis longe les bords de l’Oise vers Lacroix Saint Ouen. Cette partie est aussi une promenade pour les piétons car les plans d’eau seront aménagés et l’Oise à cet endroit nous offre l’un de ses plus beaux méandres.

Conclusion

Rivecourt proche des grands axes routiers : l’A1, le CD200, et aussi de la gare de Longueil Sainte Marie, avec une croissance maîtrisée dans un projet de territoire qui lui conserve son caractère rural peut avoir confiance dans son avenir.

Un peu d’Histoire…

Le nom Rivecourt vient de « domaine de Riulf », Riulf est un nom d’homme d’origine germanique, certainement le nom de Francs qui ont envahi la Gaule venant de l’est et qui se sont établis là.
L’histoire de la commune a commencé vers 693 par une seule maison qui servait d’hôtel à un péage sur l’Oise.
Trois points importants marquent l’histoire de Rivecourt : Le Grand Ferré, le château et l’église.

Le Grand Ferré

Rivecourt est le pays natal du Grand Ferré. Ce paysan faisait partie de la Jacquerie. Il s’illustra durant la guerre de Cent Ans aux côtés de Guillaume Laloue ou Lalouette, en défendant la ferme fortifiée de Longueil Sainte Marie contre les envahisseurs anglais.

Héros légendaire, d’un dévouement absolu, d’une grande taille et d’une force extraordinaire, il s’est battu vaillamment avec sa terrible hache, jusqu’à la mort. Une plaque de marbre, en son honneur, figure au monument aux morts de Rivecourt et une statue en bronze le montrant brandissant sa hache a été élevée à Longueil Sainte Marie, en face de la ferme qu’il a si courageusement défendue. La « cave du grand Ferré » existe encore dans le village, dans la rue du Grand Ferré.

Le château

Rivecourt a appartenu aux Seigneurs de Pierrefonds au X° siècle puis à ceux du Fayel. Le château reconstruit en 1625, commandait le passage de la rivière par un gué et il existe encore sur l’Oise un lieu dit « le bac ».

Les Seigneurs François de Rouville et Jacques François de Tardieu marquis de Maleissye ont marqué la Seigneurie de Rivecourt.
De 1812 à 1950 le château fut la propriété de la famille Maréchal.
Depuis 1970 la famille Varenne occupe le château.

L’église

L’église de Rivecourt est dédiée à Saint Wandrille. L’église actuelle fut construite en 1513 sur les restes d’églises anciennes qui ont connu les invasions normandes. La première fut construite par Childéric III avec un prieuré de douze moines rattaché à l’abbaye Saint Wandrille en Normandie.
L église actuelle, en pierres de taille, est remarquable par ses voûtes. Elle est inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques elle est considérée comme l’une des plus belles églises de la région par son architecture et sa situation au sommet de la colline. Les couvertures et charpentes ont été restaurées en 2009.

Le village

Le village garde les traces de son passé agricole. Jusqu’au milieu du siècle dernier une maison sur deux était une ferme. Ces fermes pratiquaient l’élevage, la culture des céréales et des betteraves à sucre, auxquelles s’ajoutait la culture de l’oignon de Verberie.
Il reste un cultivateur dans la commune.

Jusque dans les années 50, Rivecourt accueillait majoritairement des familles de cheminots en charge de l’entretien des voies de chemin de fer et des barrières, il y avait… cinq barrières avec garde-barrière. Les maisons étaient petites, généralement en briques et toujours rattachées à d’importants jardins potagers, parfois à de petits élevages (volailles, lapins, moutons, cochons).

Trois cafés dans le passé ont animé le village, on y trouvait café, tabac, épicerie, vin, cordonnerie, coiffure, articles de pêche, cabine téléphonique, charbon. Il n’y a plus aujourd’hui que le bar tabac Saint Wandrille avec presse et articles de pêche.