En tant qu’autorité organisatrice de la mobilité, la CCPE a établi de manière volontaire son plan de mobilité rurale. Ce dernier est issu d’une analyse des flux de déplacements, des besoins et des usages des habitants et des entreprises. Il a été approuvé lors du Conseil communautaire du 24 juin 2019.

Son objectif principal est de proposer à la population un ensemble de services de mobilité complémentaires.

Ainsi, plusieurs orientations principales ont été définies :

  • Développer les continuités cyclables et les services vélos (voies vertes, pistes cyclables, vélos en location longue durée, apprentissage du vélo à l’école…),
  • Mettre en place un réseau de lignes de transport régulières et à la demande (bus, transport à la demande…),
  • Pacifier la voirie,
  • Développer l’écomobilité, des alternatives à l’autosolisme (covoiturage, Rezo Pouce, autopartage…),
  • Favoriser les zones de circulation apaisées (zones 30, zones de rencontre…),
  • Sécuriser les liaisons modes actifs avec les gares (marche à pied, vélo, véhicules non motorisés),
  • Développer une offre de circuits de petite randonnée sur le territoire.