Le Plan Climat Air Énergie territorial (PCAET) vise deux objectifs : réduire notre impact sur le changement climatique et s’adapter à ce changement.

En 2019, la CCPE, 18 000 habitants environ, a donc choisi de s’engager volontairement dans un PCAET (la loi oblige les intercommunalités de plus de 20 000 habitants à en adopter un).

Elle répond ainsi à la loi de transition énergétique pour la croissance verte qui définit plusieurs objectifs :

  • gaz à effet de serre (GES) : réduction de 40 % des émissions en 2030 ; division par 4 en 2050 (objectif dit “facteur 4” équivalent à une réduction de 75 %) ;
  • consommation d’énergie : réduction de 30 % à l’horizon 2030 de la consommation énergétique primaire des énergies fossiles ; réduction de 50 % de la consommation énergétique finale à l’horizon 2050 en visant un objectif intermédiaire de – 20 % à l’horizon 2030 ;
  • énergies renouvelables : la part dans la consommation finale brute sera de 23 % à l’horizon 2020 et de 32 % à l’horizon 2030.

La loi énergie-climat de 2019 identifie quant à elle plusieurs objectifs dont les principaux sont :

  • neutralité carbone à horizon 2050 en divisant les émissions de gaz à effet de serre par un facteur supérieur à 6 ;
  • stratégie nationale bas-carbone (SNBC) devant fixer un plafond indicatif pour l’empreinte carbone et les émissions générées par le transport au départ et à destination de la France ;
  • réduction de la consommation d’énergies fossiles de 40 % d’ici 2030 ;
  • arrêt de la production d’électricité à partir du charbon d’ici 2022 ;
  • atteinte de 33 % d’énergies renouvelables dans le mix énergétique d’ici 2030 ;
  • report à 2035 de la réduction à 50 % de la part du nucléaire dans la production électrique.