Plan de mobilité rurale

Parce que la mobilité est un enjeu social et environnemental crucial, la Communauté de Communes de la Plaine d’Estrées s’est dotée en 2019 d’un plan de mobilité rurale. L’objectif : développer des solutions diversifiées pour se déplacer.

Plan de mobilité rurale : offrir des alternatives à la voiture

Pourquoi un plan de mobilité rurale ?

Dans un milieu rural comme la Plaine d’Estrées, la voiture est souvent la seule option dont disposent les habitants pour se rendre au travail, amener leurs enfants à l’école, faire leurs courses, etc. Or, ce mode de transport est à la fois très couteux – à l’achat comme à l’utilisation – et néfaste pour l’environnement et la santé. La Communauté de Communes de la Plaine d’Estrées a donc souhaité réfléchir au développement d’autres solutions, adaptées aux différents besoins des habitants et des entreprises, permettant une mobilité plus juste et plus durable.

Comment a-t-il été élaboré ?

Le Plan de mobilité rurale s’appuie sur un diagnostic et une analyse des déplacements, des besoins et des usages des habitants et des entreprises implantées sur le territoire. Sur cette base et en tenant compte des atouts du territoire (la Coulée verte, les quatre gares, etc.), huit grandes actions ont été définies et déclinées en mesures concrètes. Le Plan a été discuté et approuvé en Conseil communautaire le 24 juin 2019.

Quelles sont ses principales orientations ?

● Développer la pratique du vélo, en étendant et en améliorant les voies vertes, en proposant des services et équipements (stations de réparation, etc.), et en augmentant l’offre de stationnement. Si le sujet vous intéresse, vous pouvez en savoir plus ici.

Sécuriser les liaisons modes actifs (marche, vélo, trottinette, etc.) avec les gares, pour faciliter et encourager le report de la voiture individuelle vers le train.

Pacifier la voirie par le déploiement de radars pédagogiques et de zones limitées à 30 km / heure, afin de permettre à tous d’y circuler en sécurité et réduire le nombre d’accidents.

Développer le covoiturage, l’autostop et l’autopartage afin de diminuer l’usage de la voiture par une seule personne (autosolisme) et offrir des solutions partagées à ceux qui ne possèdent pas de véhicule. Si le sujet vous intéresse, vous pouvez en savoir plus ici.

● Développer le conseil en mobilité, en informant sur les différentes alternatives à la voiture grâce à des outils de communication ou par l’organisation d’événements comme la Semaine de la mobilité.

● Développer une offre de transports collectifs grâce à la mise en place d’une ligne de bus régulière et gratuite. Si le sujet vous intéresse, vous pouvez en savoir plus ici.

Développer les itinéraires de promenade et de randonnée, en valorisant, dans le même temps, le patrimoine naturel et architectural du territoire.

© Crédit photos : Adobe Stock

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×